vendredi 29 mai 2015

[Lettre d'info EELV] Vive le train !

Voir cet email dans un navigateur
N'hésitez pas à partager cette lettre d'information avec votre réseau

Vive le train !



Cette semaine, alors que l'Assemblée nationale avait tout juste voté la Loi de transition énergétique, un rapport remis au secrétaire d'Etat aux transports a levé le voile sur l'état de dénuement du réseau ferroviaire français, victime de sous investissement chronique depuis de longues années. Nos lignes Intercités -utilisées tout de même par 100 000 de nos concitoyennes et concitoyens- seraient vieillissantes, usées et peu rentables. Et donc amenées pour certaines à disparaître. «Halte au déficit, terminus !» telle est la conclusion un peu rapide à laquelle risquerait de mener la lecture de ces 117 pages.

Cette situation est pourtant peu surprenante si l'on considère que l'essentiel des financements a été investi dans les lignes TGV au détriment de l'entretien de lignes plus modestes. Un kilomètre de ligne « normale » coûte en effet 10 fois moins cher qu'une ligne à grande vitesse. Résultat : une désaffection plus grande pour ces trains Intercités devenus trop chers et peu fiables.

Ce raisonnement comptable, associé à la priorité donnée à la route, à l'aérien ainsi qu'aux lignes à grande vitesse (LGV) et aux grands projets inutiles comme le Lyon-Turin (26 milliards d'euros au total selon la Cour des comptes), n'a cessé d'entretenir les inégalités entre les territoires et de freiner leur transition écologique.

En cette année de COP 21, où la France présidera les négociations décisives en matière de lutte contre le réchauffement climatique, la remise en cause du réseau ferroviaire de proximité, si elle était confirmée, serait un très mauvais signal.

Mais rien n'est encore joué et les écologistes resteront mobilisés pour la défense des transports collectifs, et donc pour le maintien et le développement des lignes de chemin de fer Intercités. Vive le train !





Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale d'EELV

ADHESION / DON SUR TWITTER Sur Facebook

Transition énergétique : Dernière ligne droite pour un virage historique



En seconde lecture à l'Assemblée nationale, le projet de loi de transition énergétique a retrouvé son ambition initiale, notamment sur les chapitres concernant le nucléaire et l'éolien. Alors que la COP 21 approche, la transition énergétique est pour les écologistes une réponse à la crise actuelle et une solution aux crises de demain, qui interviendront inéluctablement si le paradigme productiviste continue de gouverner nos façons de penser et d'agir.

> Les députés écologistes votent pour la loi de transition énergétique, explication de vote par Cécile Duflot [vidéo]

> L'Assemblée franchit une nouvelle étape vers la transition énergétique

> Mobilisés pour l'indemnité kilométrique vélo les députés ont eu gain de cause [vidéo]

> Loi transition énergétique : le député écologiste François-Michel Lambert salue le vote du titre IV sur l'économie circulaire

> Transition énergétique : la France oblige les investisseurs institutionnels à intégrer le risque carbone


Touche pas à mon train !


Les écologistes rappellent que l'essentiel des fonds a été investi dans les lignes TGV au détriment de l'entretien des lignes régulières, d'une indispensable couverture du territoire et un service de proximité aux habitants. Ces lignes sont essentielles au maillage, à la mobilité des citoyens et au dynamisme des territoires enclavés : elles sont aussi une alternative indispensable à la voiture. Pour les écologistes, la vision comptable de court terme n'est donc pas la bonne.

> Les écologistes résolument pour les lignes intercités [Communiqué EELV]

> Question au gouvernement : le plaidoyer de Cecile Duflot pour l'égalité des territoires

> « Pour financer le transport ferroviaire, il faut une véritable fiscalité écologique » par Karima Delli


Affaire Kerviel : Opacité générale


photo sous licence CC BY-SA 2.0

Au lendemain d'un rebondissement spectaculaire dans l'affaire dite Kerviel, EELV appelle à faire toute la lumière sur les véritables responsabilités de la Société Générale. Le témoignage de l'enquêtrice en chef publié dans Médiapart est accablant pour la Société Générale mais aussi pour le parquet accusé d'avoir voulu enterrer plusieurs plaintes pour « escroquerie au jugement » et « faux et usage de faux » déposées par la défense de l'ancien trader. Vers une révision du procès et le remboursement par la Société Générale d'une exonération fiscale 1,7 milliards d'euros ?


> Affaire dite Kerviel : EELV appelle à faire toute la lumière sur les responsabilités de la Société Générale [Communiqué EELV]

> Les écologistes demandent que la clarté soit faite sur les avantages fiscaux accordés à la Société Générale


Alerte sur les lanceurs d'alerte


photo sous licence CC

Nouvelle alerte sur les lanceurs d'alerte après le passage au Sénat d'une proposition de loi visant à renforcer les sanctions contre l'intrusion -pacifique et militante- sur les sites nucléaires. Cette loi anti-ONG en général et anti-Greenpeace en particulier est indigne de notre démocratie. Le nucléaire sûr n'existe pas : aussi le danger ce n'est pas le lanceur d'alerte, c'est le nucléaire. Le rôle des lanceurs d'alerte doit être sanctuarisé pour que puisse s'exprimer une démocratie saine, apaisée, et vivante. Et c'est aussi vrai pour l'inspectrice du travail qui a fait son job chez Tefal et que nous soutenons.

> « Le danger ce n'est pas le lanceur d'alerte, c'est le nucléaire » [Communiqué EELV]

> « Renforçons la protection des sites nucléaires, plutôt que les sanctions contre les lanceurs d'alerte ! » par les sénateurs écologistes

> Opposition face à une loi anti-Greenpeace : intervention de Leila Aichi, sénatrice EELV de Paris

> Inspectrice du travail qui n'a fait que son devoir, Laura Pfeiffer doit être protégée et non poursuivie [Communiqué EELV]


LA SEMAINE DES PARLEMENTAIRES


LA FONDATION DE L'ÉCOLOGIE POLITIQUE


JDE2015 : INSCRIVEZ-VOUS



Retrouvez les Actes des Journées d'été 2014


LA VIE DES RÉGIONS

Le Samedi 30 mai

[Wharf de La Salie / Aquitaine]
« LA MER N'EST PAS UNE POUBELLE »


[Rennes / Bretagne]
O-Vert-Dose. Mobilisation « 1000 initiatives pour le climat »

Le Mercredi 3 juin

[Nantes / Pays de la Loire]
Vélo parade à Nantes, capitale mondiale du vélo

En savoir plus ...

Retrouvez l'intégralité de l'agenda régional

Cette lettre d'information a été élaborée par Eric Loiselet, Jonathan Sorel, Hélène Bracon, Jérémy Magne et Fred Neau.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Europe Écologie Les Verts, nous vous invitons à exercer
votre droit de désinscription en cliquant ici. Conformément à la loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978,
vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Newsletter Europe Écologie les Verts

vendredi 22 mai 2015

[Lettre d'info EELV] Mettre la finance à contribution pour décarboner l'économie mondiale

Voir cet email dans un navigateur
N'hésitez pas à partager cette lettre d'information avec votre réseau

Mettre la finance à contribution pour décarboner l'économie mondiale



Cette semaine, deux événements simultanés se tiennent à Paris : la loi de transition énergétique - débattue en 2nde lecture à l'Assemblée nationale - et un « sommet du monde des affaires sur le climat », rassemblant le monde de la finance au Palais de l'UNESCO avant la conférence mondiale sur le climat, la COP21, en décembre prochain.

Sans naïveté, et en attendant les actes, on peut se réjouir que l'urgence écologique soit débattue dans toutes les sphères, sans exclusive. En effet, la finance de marché continue de financer largement l'économie carbonée, à l'origine du réchauffement climatique. Une des priorités de la lutte contre le réchauffement climatique est donc de faire basculer les financements consacrés aux énergies fossiles vers le financement de la transition énergétique. En ce sens les pouvoirs publics ont un rôle décisif à jouer pour contraindre les financiers, tournés vers le court terme, à sortir du « business as usual », des « affaires comme d'habitude ».

A l'Assemblée nationale les écologistes agissent depuis plusieurs mois pour que la loi de transition énergétique intègre le défi climatique dans les stratégies des grandes entreprises et des investisseurs publics et privés.

Deux types de dispositions permettront d'aller dans ce sens:

  • Pour les grandes entreprises, le « reporting environnemental », obligatoire depuis la loi Grenelle, est élargi aux informations bas-carbone. Les grandes entreprises devront dire, dès leur rapport annuel sur l'exercice 2016, comment elles prennent en considération le changement climatique pour faire évoluer leur modèle de production et pour réduire l'impact de l'usage des produits et services qu'elles fournissent.

  • Tous les investisseurs, publics et privés, devront dès la fin de l'année 2016 informer leurs cotisants, bénéficiaires ou souscripteurs, de leur contribution au financement de la transition énergétique et de l'exposition de leurs portefeuilles d'actifs financiers ou immobiliers au risque climatique.

Ces dispositions nouvelles, obtenues sous la pression des écologistes, doteront la France d'une loi très avancée sur ce sujet : un point d'appui pour celles et ceux qui agissent pour tourner définitivement la page des combustibles fossiles et s'engager vers un futur basé sur la réduction de la consommation, l'efficacité énergétique et 100 % d'énergies renouvelables.

C'est pourquoi EELV soutient la campagne des Amis de la Terre pour que les banques cessent de financer l'industrie du charbon et, plus largement, toutes les initiatives qui prônent le désinvestissement du secteur des énergies fossiles.



Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale d'EELV

ADHESION / DON SUR TWITTER Sur Facebook

NOUVELLES AVANCÉES POUR LA LOI TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
SITUATION CATASTROPHIQUE D'AREVA



La loi de transition énergétique est en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, et comporte déjà de nouvelles avancées. La nécessaire évolution du mix électrique français avec davantage d' énergies renouvelables et une réduction de la part du nucléaire français - qui connait une déliquescence majeure - sonnera comme le coup d'envoi d'un nouveau modèle économique pour construire la France du 21ème siècle.

> Rapporteur de la loi pour les questions de gouvernance de la politique énergétique et de pilotage de la stratégie bas carbone
Denis Baupin présente ses nouvelles dispositions

> Pour Cécile Duflot, "le temps du passage à l'acte est venu"

> Denis Baupin interroge le gouvernement sur la situation catastrophique d'AREVA
et la nécessité d'investir sur les énergies d'avenir et non celles du passé


COLLÈGE : OUI À L'ÉGALITÉ, NON AUX CONSERVATISMES


Cette réforme propose des solutions intéressantes : inter-disciplinarité, plus grande autonomie des enseignants, langue vivante 2 dès la 5è... Il est temps de faire du collège une fabrique d'émancipation et d'égalité, à l'heure où il tend plutôt à renforcer les inégalités sociales et à miner le pacte républicain. Il conviendra cependant de donner les moyens nécessaires à la réussite de cette réforme et de veiller à bien associer les parents et toute la communauté éducative pour éviter de donner le sentiment d'une énième réforme imposée d'en haut, qui serait donc vouée à l'échec.

> Invitée de Laurence Ferrari dans Tirs Croisés,
Emmanuelle Cosse défend la réforme du collège, en discussion depuis plusieurs mois

> Pour Barbara Pompili sur France Info
"La réforme du collège est nécessaire"

> "Garantir aussi l'enseignement des langues régionales"
- Communiqué du mouvement

> "Oui à la réforme du collège"
Philippe Mérieu répond à Challenges

> Philippe Meirieu cosigne une tribune dans Le Monde
"Contre l'école inégalitaire, vive le collège du XXIe siècle"

> "L'école doit elle former des élites ?"
Philippe Meirieu en débat sur France Culture avec Alain Finkielkraut


MINERAIS DE CONFLIT : CESSONS LE CYNISME



Le Parlement européen a adopté mercredi 20 mai un projet de règlement visant à briser les liens entre l'extraction des minerais, le commerce des produits qui en sont composés et le financement des conflits armés. Excellente nouvelle pour toutes les populations victimes des conflits alimentés par les minerais de sang, notamment en République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs. Vite, agissons !


> Le Parlement Européen veut enfin stopper le financement des conflits armés

> Yannick Jadot à propos des minerais de conflit :
"Cessons d'être cyniques et agissons !"

> La règlementation risque de rester sans effet


MARCHE CONTRE MONSANTO


Le 23 mai 2015, les citoyens du monde entier, dans une cinquantaine de pays et une vingtaine de villes françaises marcheront contre Monsanto et consorts, ces multinationales des OGM et des pesticides. Les citoyens mobilisés seront toutes et tous dans la rue pour condamner ce modèle agricole accro à la chimie, aux manipulations et au brevetage du vivant, qui est imposé au détriment des peuples et des paysans qui les nourrissent. OGM, Tafta, même combat !

> Le 23 mai : Marche Mondiale contre Monsanto
Participez aux marches contre Monsanto dans plus de 30 villes françaises

> #MaM2015
Et à Paris (rendez-vous à 16h à Denfert Rochereau)


ABEILLES : LES ÉCOLOGISTES PIQUÉS AU VIF


En 2014, la mortalité des abeilles a atteint 50 à 80% dans de nombreuses zones des grandes régions de production françaises, contre 5% avant l'arrivée dans les années 90 de pesticides comme les néonicotinoïdes. Alors qu'une forte réaction est attendue, le plan national présenté par le gouvernement se limite à la mise en place de zones où la biodiversité serait préservée, en laissant de côté la majeure partie du territoire et allant même à l'encontre de la logique du projet de loi biodiversité défendu par la Ministre de l'écologie.

> Pour Brigitte Allain, Laurence Abeille et Joel Labbé,
le plan du gouvernement en faveur des abeilles n'est pas à la hauteur des enjeux

> Vous aussi signez la pétition en faveur d'un moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes
lancée par la FNH, Générations Futures et Humanité et Biodiversité


VIE DES ÉLU-ES



Le lundi 4 mai, des élu-es écologistes ont rencontré Bernadette Laclais, députée de la Savoie, chargée d'une mission en vue d'un acte II de la loi Montagne. Ils lui ont remis une contribution collective rédigée par des élu-es et des militant-es écologistes de plusieurs régions. Ce travail de concertation a été mené avec la FEVE et les parlementaires. Pour tout savoir sur les propositions des écologistes pour la montagne, retrouvez cette contribution sur le site de la FEVE.

> Acte II de la loi Montagne


LA SEMAINE DES PARLEMENTAIRES


LA FONDATION DE L'ÉCOLOGIE POLITIQUE


JDE2015 : INSCRIVEZ-VOUS



LA VIE DES RÉGIONS

Le Jeudi 28 mai

[Mécano Bar - Paris 11ème / Île de France]
L'animal va aussi souffrir du TAFTA

En savoir plus ...

Retrouver l'intégralité de l'agenda régional

Cette lettre d'information a été élaborée par Eric Loiselet, Jonathan Sorel, Hélène Bracon, Jérémy Magne et Fred Neau.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Europe Écologie Les Verts, nous vous invitons à exercer
votre droit de désinscription en cliquant ici. Conformément à la loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978,
vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Newsletter Europe Écologie les Verts

mercredi 13 mai 2015

[Lettre d'info EELV] Contre l'immobilisme, faire du collège une fabrique d'émancipation et d'égalité

Voir cet email dans un navigateur
N'hésitez pas à partager cette lettre d'information avec votre réseau 

CONTRE L'IMMOBILISME, FAIRE DU COLLÈGE UNE FABRIQUE D'ÉMANCIPATION ET D'ÉGALITÉ



L'éducation des jeunes passionne les Françaises et les Français. Les échanges de cette semaine autour de la réforme du collège en ont été l'illustration. Malheureusement, les intentions de quelques uns ont pollué le débat en assénant des contres vérités et en faisant le jeu d'un statu quo qui ne sert pas l'intérêt des nouvelles générations.

Si certains ont appelé au retrait de cette réforme, elle porte pourtant une réelle ambition pour le collège. Le constat est clair : le collège n'a jamais été autant inégalitaire et générateur d'échec scolaire.

Quand le collège devient une fabrique à reproduire les élites, qu'une grande partie des élèves s'ennuie et qu'ils sont nombreux à décrocher, il y a urgence à agir.

Pour les écologistes, cette réforme propose des solutions intéressantes : inter-disciplinarité, plus grande autonomie des enseignants, deuxième langue vivante dès la cinquième...

Il conviendra cependant de donner les moyens nécessaires à la réussite de cette réforme, de sauvegarder les capacités d'initiative pédagogiques des enseignants et de veiller à bien associer les parents et toute la communauté éducative pour éviter de donner le sentiment d'une énième réforme imposée d'en haut, qui serait donc vouée à l'échec.



Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale d'EELV


La question de Barbara Pompili en commission des affaires culturelles et de l'éducation pour l'audition de Najat Vallaud-Belkacem

ADHESION / DON SUR TWITTER Sur Facebook

VOS TÊTES DE LISTES POUR LES RÉGIONALES 2015



Vos têtes de listes pour les élections régionales 2015 ont été désignées lors du conseil fédéral d'EÉLV : 7 femmes et 6 hommes pour mener campagne autour des valeurs qui nous rassemblent.
En avant, pour des régions écologistes, solidaires et citoyennes !

> Découvrez vos candidat-es


LOI MACRON
LES ÉCOLOGISTES VOTENT CONTRE LA COPIE DE LA DROITE



Si le projet de loi initial du gouvernement présentait des controverses en matière de droit du travail et d'environnement, la majorité sénatoriale a profondément réécrit le texte tout au long des 15 jours de débats afin de développer sa vision de la société. Remise en cause des 35 heures, atteintes supplémentaires aux droits des salariés et à l'environnement : les reculs sont nombreux et le Groupe écologiste au Sénat a voté contre ce texte remanié.

> Les écologistes du Sénat votent contre la copie de la droite

> "Le risque d'une dérive libérale n'est pas hypothétique : nous en avons la preuve sous les yeux avec le texte qu'il nous est proposé aujourd'hui de voter" - Question au gouvernement de Jean Desessard


LES ÉCOLOGISTES EN ROUTE VERS LA COP21


À très exactement 200 jours du grand rendez-vous de la conférence de l'ONU sur le climat qui se tiendra à Paris-Le-Bourget, EÉLV décrète la mobilisation générale pour le climat. Objectif : montrer l'urgence d'agir et la nécessité d'engager un mouvement citoyen pour le climat qui se poursuivra bien après décembre prochain. Le climat nous appartient : nous en sommes toutes et tous ses meilleurs ambassadeurs du quotidien. Alors mobilisons-nous, ensemble, car il est plus que jamais décisif de faire entendre notre voix.

> "Les écologistes décrètent la mobilisation générale pour la COP21" - Communiqué du mouvement 

> Je crée mon visuel - #JeSauveLeClimat 


VIE DES ÉLU-ES



En Ile-de-France, Laure Lechatellier, vice-présidente chargée de l'action sociale, des formations sanitaires et sociales, de la santé et du handicap, a lutté contre la désertification médicale. Pour la FEVE, elle revient sur la mise en place de cette politique de renforcement de l'offre de soins.

> Le service public de l'efficacité énergétique

> Lutter contre la désertification médicale


LA SEMAINE DES PARLEMENTAIRES


LA FONDATION DE L'ÉCOLOGIE POLITIQUE


JDE2015 : INSCRIVEZ-VOUS

Cette lettre d'information a été élaborée par Eric Loiselet, Jonathan Sorel, Hélène Bracon, Jérémy Magne et Fred Neau.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de la part de Europe Écologie Les Verts, nous vous invitons à exercer
votre droit de désinscription en cliquant ici. Conformément à la loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978,
vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Newsletter Europe Écologie les Verts