jeudi 23 février 2012

CP > Visite d’un CFA > Nicolas Sarkozy en apprenti sorcier > JP. DENANOT, P. GERARD & JP. GILLE



COMMUNIQUE DE PRESSE

Jeudi 23 février 2012


Jean-Paul Denanot, chargé de l'enseignement et formation professionnels

Pascale Gérard, chargé de l'enseignement et formation professionnels

Jean-Patrick Gille, chargé de l'enseignement et formation professionnels

 

Visite d'un CFA - Nicolas Sarkozy en apprenti sorcier

 

Nicolas Sarkozy n'a pas froid aux yeux ! Il visite ce jour un CFA à Tourcoing et refait aux Français le couplet de l'apprentissage, solution magique de la formation et de l'insertion professionnelle des jeunes.

Faut-il rappeler que pas plus tard que la semaine dernière, il proposait de transférer, dans un grand élan démagogique, l'ensemble des sommes consacrées à la formation professionnelle vers les formations des demandeurs d'emploi, privant de ce fait les CFA, les apprentis et leurs employeurs de tout financement. Ces derniers étant compris dans les fameux 31 milliards brandis et réquisitionnés par le chef de l'Etat.


Il est vrai que Nicolas Sarkozy est passé maître dans la manipulation des chiffres pour faire croire que le gouvernement s'active !

Personne n'est dupe et surtout pas les acteurs de formation professionnelle qui partout constatent sa méconnaissance du dossier et son échec en la matière.


Face à cette agitation permanente, François Hollande souhaite privilégier la concertation avec les élus et les partenaires sociaux comme l'amélioration qualitative de tous les dispositifs de formation professionnelle :
- Il veut éviter la concurrence entre l'apprentissage et la voie professionnelle en Lycée.

- Il porte une attention particulière aux conditions de vie des apprentis notamment aux problèmes de logement et de transport.

- Il veut améliorer globalement la qualité et le suivi des parcours en apprentissage.

- Il veut renforcer l'égalité d'accès à l'apprentissage en direction des jeunes femmes, des personnes handicapées, des jeunes des quartiers et des territoires ruraux.


Loin de cette politique ambitieuse, le gouvernement actuel continue de supprimer des postes dans l'éducation. A travers la loi Cherpion, il invente l'apprentissage « low cost » dont les règles de dérégulation flirtent avec l'absurde – la possibilité d'être apprentis intérimaires, saisonniers et même sans entreprise – et l'inacceptable avec la mise en apprentissage des plus jeunes dans l'année des 14 ans !

Avec François Hollande, parlons sérieusement de formation et proposons aux Français un modèle adapté à l'enjeu de la réindustrialisation et de l'insertion de sa jeunesse. 




Service de presse 
Equipe de campagne de François Hollande
Candidat à la présidence de la République

Aucun commentaire:

Publier un commentaire